• Je passe à l'attaque
    Je passe à l'attaque
  • Je compte des buts
    Je compte des buts
  • Je donne tout ce que j'ai
    Je donne tout ce que j'ai
  • Une force m'habite
    Une force m'habite
  • Je crierai victoire
    Je crierai victoire
  • J'imagine
    J'imagine
  • Je me projette loin
    Je me projette loin
  • Je vise haut
    Je vise haut
  • Je suis une gagnante
    Je suis une gagnante

CONSIGNES MINISTÉRIELLES CONCERNANT LA CONCENTRATION DE PLOMB DANS L’EAU POTABLE

Gaspé, le 29 novembre 2019 – Au cours des dernières semaines, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, partageait sa préoccupation à l’égard de la concentration de plomb mesurée dans l’eau de certaines écoles du Québec. Le 25 octobre dernier, les commissions scolaires ont reçu la Procédure ministérielle visant à mesurer les concentrations de plomb dans l’eau potable de leurs établissements. Soucieuse de la santé et de la sécurité des élèves et du personnel, la Commission scolaire des Chic-Chocs (CSCC) se conformera à ces exigences.

Résultat d’un travail de collaboration entre plusieurs ministères
Cette opération nationale de mesure de la concentration de plomb dans l’eau potable des établissements d’enseignement s’inscrit dans un processus général pour réduire l’exposition des individus au plomb. La procédure vise à assurer la qualité et l’uniformité des tests. Elle est adaptée à la situation des écoles.

La procédure
Il s’agit de mesurer la concentration de plomb dans l’eau potable des établissements scolaires aux points d’usage actuels de consommation et de préparation des aliments et de mettre en œuvre les mesures visant à respecter la méthode d’échantillonnage et la limite de concentration de plomb établie par Santé Canada (5µg/L). Ces mesures pourront être effectuées de diverses façons. Selon la décision prise dans chaque commission scolaire, le ministère transmettra de plus amples informations. Cette opération d’envergure permettra au ministre d’avoir un portrait global et précis de la concentration de plomb dans l’eau potable de l’ensemble des établissements scolaires et d’apporter les mesures correctrices requises. Pour les écoles primaires, les tests devront être complétés et les correctifs identifiés et amorcés pour le 23 juin 2020. Pour les autres établissements, la date butoir est le 1er novembre 2020.

Mesures préventives
En plus de cette procédure, les consignes ministérielles prévoient plusieurs mesures préventives que la CSCC mettra en place rapidement telles que la diffusion de ce communiqué, l’installation d’affiches à proximité des fontaines, des lavabos et des éviers, l’identification des points d’eau, le rinçage systématique du réseau d’aqueduc après une longue période de stagnation des eaux, etc.

Appel à la confiance
Dans un souci de transparence auprès des parents, des élèves et du personnel des établissements d’enseignement quant aux résultats obtenus, ces derniers seront rendus publics et des outils de communication seront transmis aux commissions scolaires. À la CSCC, ces informations seront déposées à la Une du site Web et transmises aux directions de chaque établissement pour diffusion. Il s’agit donc de la première étape de la procédure ministérielle et un dossier à suivre au cours des prochains mois.

- 30 -

Source :
Commission scolaire des Chic-Chocs